le développement personnel : L’estime de soi

Qu’est ce que l’estime de soi ?

L’estime de soi c’est me montrer capable de :

  • Dire ce que je pense.
  • Faire ce que je veux.
  • Insister quand je me heurte à une difficulté.
  • Ne pas avoir honte de renoncer.
  • Ne pas me faire avoir par la pub ou les modes, qui veulent me faire croire qu’on est quelqu’un de bien si on porte telle marque ou si on pense de telle façon.
  • Rire de bon coeur si on me chambre gentiment.
  • Savoir que je peux survivre à mes échecs.
  • Oser dire « non » ou « stop ».
  • Oser dire « je ne sais pas « .
  • Suivre mon chemin, même si j’y suis seul(e).
  • Me donner le droit d’être heureux (se).
  • Me sentir digne d’être aimé(e).
  • Supporter de ne plus être aimé(e), même si ça me rend malheureux(se) sur le moment.
  • Me sentir tranquille avec moi-même.
  • Dire « j’ai peur » ou « je suis malheureux(se) » sans me sentir rabaissé(e).
  • Aimer les autres sans les surveiller ou les étouffer.
  • Faire de mon mieux pour réussir ce que je veux réussir, mais sans me mettre la pression.
  • Me donner le droit de décevoir ou de rater.
  • Demander de l’aide sans me sentir pour autant inférieur(e).
  • Ne pas me rabaisser ni me faire du mal lorsque je ne suis pas content(e) de moi.
  • Ne pas me sentir envieux(se) de la réussite ou du bonheur des autres.
  • Savoir que je peux survivre à mes malheurs.
  • Me donner le droit de changer d’avis après réflexion.
  • Faire preuve d’humour sur moi-même.
  • Dire ce que j’ai à dire, même si j’ai le trac.
  • Tirer les leçons de mes erreurs.
  • Me mettre en maillot de bain même si mon crops n’est pas parfait.
  • Me sentir en règle avec les blessures de mon passé.
  • Ne pas avoir peur de l’avenir.
  • Trouver que je suis quelqu’un de bien, avec ses qualités et ses défauts.
  • Sentir que je progresse et que je tire des leçons de la vie.
  • M’accepter tel(le) que je suis aujourd’hui sans renoncer pour autant à changer demain.
  • Et enfin arriver à penser à autre chose qu’à moi…

Cette liste, on la trouve dans un livre de psychologie pratique : Imparfaits, libres et heureux de Christophe André dont j’ai déjà parlé plus tôt sur mon blog.

C’est un énorme bouquin (435 pages sans compter quelques pages de fin en plus) sur la pratique de l’estime de soi.

L’estime de soi est un jugement de valeur sur soi. Mais sur quoi se base t’on pour se juger ?

Et d’abord qu’est ce que l’estime de soi en vérité. Vous pouvez trouver plusieurs définitions, plusieurs interprétations mais celle qui me convient est une composante de trois facteurs :

L’amour de soi :

L’amour de soi, c’est le fait de s’accepter tel qu’on est, de s’aimer tel qu’on est avec ses défauts et ses qualités (ou ce qu’on croit être des défauts et des qualités), avec ses réussites et ses échecs. Cet amour n’empêche pas les aléas de la vie mais il permet de mieux les accepter.

L’image de soi

L’image de soi, c’est le fait d’accepter le regard que l’on porte sur soi. Ce qui est important est d’être conscient d’avoir des qualités et des défauts, du potentiel et des freins. L’image de soi, c’est l’image que l’on se fait de son physique, de son intellectuel mais aussi de ce que peuvent transmettre sur tous ces éléments le regard des autres.

La confiance en soi

C’est la troisième composante de l’estime de soi, avec laquelle on la confond souvent. La confiance en soi c’est être conscient de ce qu’on est capable (ou non ) de faire. Être conscient qu’on a les capacités et qu’on est capable de réaliser ce que nos pensées nous dictent : Je voudrais créer mon entreprise mais suis-je réellement capable de la créer, ai je les capacités, est ce que je suis capable de gérer les difficultés, d’aller jusqu’au bout, de ne pas prendre en compte l’avis des oiseaux de mauvais augures etc ?

A ces questions, on peut répondre oui, mais encore faut-il que nous en soyons conscients, que nous soyons conscient du potentiel que l’on a en nous.

Comment savoir si on a une bonne estime de soi ?

Pour savoir si on a une bonne estime de soi, il faut donc avoir une représentation de soi et de quoi la comparer. Mais ce qui fausse la donne est souvent que l’on pense plus à nos défauts, à nos échecs qu’à nos qualités et à nos réussites. Pourtant si l’on mettait sur papier l’un et l’autre, nous aurions plus de qualités et de réussites que de défauts et d’échecs.

Une personne qui a une bonne estime de soi se respecte et se traite avec bienveillance. Elle pense que les autres peuvent l’apprécier (et même si ce n’est pas forcément le cas, elle ne s’en formalise pas). Elle se donne le droit à l’erreur, peuvent évoluer pour faire mieux, ne sente ni mieux qu’un autre ni pire…

Dominique DUDON

Je suis un passionné de... beaucoup de choses : les nouvelles technologies, internet, les sciences, la nature, la musique... Mais par dessus tout, je suis passionné par l'HUMAIN ! Je pense que nous sommes tous capables de faire de grandes choses. Nous sommes capables d'aller au-delà des apparences. Je m'efforce dans la vie de trouver chez les autres une occasion de leur dire combien ils sont bons, ils sont beaux. Et l'ambition de ce blog, c'est de vous dire que malgré les apparences, vous pouvez "changer de vie". Laissez moi vous accompagner sur ce chemin ! ;-)

Laisser un commentaire